Skip to navigation – Site map

Postface

Gunnar Vittersø and Virginie Amilien

Editor's notes

Version légèrement écourtée de la postface originellement écrite en anglais. Traduction/adaptation par Virginie Amilien.

Full text

1Les articles de ce numéro spécial d’AOFood nous ont proposé différentes perspectives de « produits locaux » en mettant non seulement en valeur les perceptions du consommateur, mais encore celles des acteurs de l’autre côté de la chaîne alimentaire, comme les producteurs, les transformateurs ou les distributeurs. Certains articles ont aussi traité des conditions économiques et politiques impliquées dans la promotion des produits locaux. Le terme « produits locaux »/« alimentation locale » est d’ailleurs considéré de manière différente en fonction des centres d’intérêts, à savoir « produit alimentaire » pour les uns ou « espace géographique local » pour les autres.

À propos des contributions de ce numéro pour la recherche sur les produits locaux

2Les articles de Georgina Holt et de G. Vittersø et al. discutent de manière implicite, d’une part l’importance de la relation entre la distribution locale de produits bio et les différentes formes de capital d’une communauté (capital social, culturel, économique etc.) et d’autre part dans quelles mesures de telles initiatives peuvent contribuer au développement et au renforcement du capital social et environnemental dans un contexte local. L’article de G. Holt, fondé sur une analyse de discours, souligne les différentes conceptions que les représentants de l’industrie agro-alimentaire et d’organisations de base ont du « local » ou du « bio ». Elle met aussi en valeur les différents comportements de consommateurs, en fonction de leur lieu de résidence. G. Vittersø et ses collègues scandinaves ont présenté trois études de distribution de produits bio locaux. L’article montre la richesse de la dualité des systèmes utilisés, jouant à la fois sur une structure conventionnelle et sur un mode alternatif de distribution, que les auteurs estiment nécessaire à un potentiel changement.

3L’article de Rachel E. Black sur le marché à Porta Palazzo dévoile l’impact du capital social et du capital culturel lorsque les acteurs doivent faire face aux nouvelles régulations de l’Union Européenne. Illustrant ses propos de citations expressives, l’auteur présente l’opinion des vendeurs et la façon dont ils négocient les nouvelles normes institutionnelles. J. Muchnik et ses collègues proposent une autre vision du rôle de l’hygiène en matière de développement de produits locaux… mais le fromage brésilien souffre lui aussi de cette tension entre production locale et normes globales.

4Les articles de M. Dulcire et de V. Amilien et al. soulignent eux aussi l’impact du capital culturel et social dans la reconstruction de produits locaux. M. Dulcire présente les contraintes multiples lors de la concrétisation d’un projet AOC, tandis que les chercheurs norvégiens essayent de comprendre la valeur du concept de « local » pour les consommateurs de lait épais fermenté à Røros. Le produit local sert de révélateur à une identité locale culturelle jusqu’alors peu visible…

5La proximité et la dimension culturelle paraissent déterminantes dans la perception des produits locaux par les consommateurs, selon les chercheurs de Montpellier : P. Aurier et al. suggèrent le caractère central des concepts de temps et de culture en matière de produits locaux et l’importance de la nostalgie lorsqu’on parle de produits de terroir. Toutefois A. H. Prigent-Simonin et C. Hérault-Fournier insistent sur le fait que les aspects symboliques et culturels des produits locaux ne sont pas toujours suffisants pour qu’une relation de confiance s’installe entre le consommateur et le vendeur. Le contact direct et la relation humaine jouent un rôle prépondérant dans la perception du produit. Ces articles confirment l’implication du capital social et culturel en matière d’alimentation locale.

Remarques de conclusion

6Le concept de produits locaux s’avère finalement bien large… les différentes contributions ont généralement mis en valeur l’aspect culturel lié au produit alimentaire ou l’aspect géographique lié à l’espace et au lieu de distribution, souvent dans une mentalité de proximité. Espace et savoir faire, lieu et culture sont donc bien les deux « piliers » complémentaires soutenant le phénomène de produits locaux, auxquels s’ajoute la notion de temps, au goût de tradition.

7L’espace, dans le sens géographique du terme, est souvent au centre des études portant sur la production et la distribution des produits locaux ainsi que sur la protection de l’environnement, tandis que le lieu, est volontiers rattaché aux approches sociales et culturelles du sujet ainsi qu’à la typicité des produits. En fait la plupart des articles ici présentés n’exposent pas une vision unique du phénomène, mais plutôt un ensemble de faits et leurs relations intrinsèques. Cela rappelle, et confirme, la pertinence du modèle de Gianluca Brunori présenté dans la préface, qui montre la corrélation entre les différentes formes de capital et leurs rôles respectifs dans l’existence des produits locaux. Alors que certains articles ont montré la force du capital social, culturel et environnemental dans les communautés locales, d’autres ont mis en valeur le rôle du capital institutionnel, économique et culturel dans le développement des produits locaux et de la confiance des consommateurs à leur égard.

8La globalisation, à laquelle nous faisions référence au début de ce numéro, s’avère finalement stimulante pour la production locale. Les produits locaux pourraient en fait être considérés comme un phénomène global, non seulement par le regain d’intérêt institutionnel à leur égard dans le monde entier, mais aussi parce qu’ils témoignent de ce trait anthropologique de notre société, de cette capacité d’adapter la tradition à l’innovation en protégeant les frontières et en créant de nouveaux liens.

Top of page

References

Electronic reference

Gunnar Vittersø and Virginie Amilien, « Postface », Anthropology of food [Online], 4 | May 2005, Online since 01 May 2005, connection on 23 March 2017. URL : http://aof.revues.org/230

Top of page

About the authors

Gunnar Vittersø

By this author

Virginie Amilien

SIFO, Oslo

By this author

Top of page

Copyright

Licence Creative Commons
Anthropologie of food est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Top of page